Types de gaz réfrigérants les plus usités en réfrigération

Types de gaz réfrigérants les plus usités en réfrigération

La date butoir est dépassée !… Depuis le 1er janvier 2020, le règlement européen F-Gaz interdit formellement l’utilisation de fluides frigorigènes de type HFC dont le PRP est supérieur ou égal à 2 500 au sein des nouvelles installations, et cette limite sera abaissée à un PRP supérieur ou égal à 150 en 2022, situation qui a totalement bouleversé le secteur du froid industriel, contraignant ce dernier à recourir à des solutions alternatives.

Dans les lignes qui suivent, nous allons dresser la liste des fluides frigorigènes les plus utilisés à l’heure actuelle dans le domaine du froid commercial et industriel, en indiquant les secteurs et les équipements dans lesquels ils sont employés, la réglementation applicable, s’ils sont nuisibles ou non à la couche d’ozone et s’ils réduisent l’effet de serre.

Quels étaient les gaz réfrigérants utilisés en réfrigération?

Au cours des dernières décennies, le fluide frigorigène par excellence traditionnellement utilisé dans le domaine du froid commercial et industriel léger a été le R-404A en raison du fait qu’il présentait des caractéristiques idéales pour les basses et les moyennes températures, voire pour les hautes températures. Après l’entrée en vigueur de la taxe sur les gaz fluorés en Espagne et sous la menace de l’interdiction imminente par le règlement européen F-Gaz du fluide frigorigène R-404A en 2020, les différents fabricants et distributeurs ont lancé sur le marché différents gaz réfrigérants venant directement remplacés le R-404A.

Par ailleurs, l’emploi des gaz HFC (hydrofluorocarbures) a été introduit dans le monde de la réfrigération dans les années 1990 pour remplacer d’autres gaz nuisibles à la couche d’ozone (CFC ou HCFC) et, aujourd’hui, les autorités cherchent à leur trouver des solutions alternatives en raison de leur très forte contribution à l’effet de serre et de leur impact important sur le réchauffement planétaire.

Quelle est la tendance actuelle?

Ces dernières années, l’émission de gaz HFC dans l’atmosphère a augmenté de manière significative en raison de la demande croissante en réfrigération. Tout particulièrement dans les pays en voie de développement à climats chauds dans lesquels la classe moyenne enregistre une hausse rapide.

Les gaz réfrigérants les plus usités à l’heure actuelle

tableau-des-gaz-rrfrigrrants-les-plus-utilises-fr

 

Il est possible d’observer que tous les fluides frigorigènes les plus utilisés à l’heure actuelle affichent un potentiel de déplétion ozonique nul (PDO = 0). Cela signifie qu’aucun d’entre eux ne détruit potentiellement la couche d’ozone : il s’agit des gaz réfrigérants de substitution ou remplacement. En revanche, il est constaté que le potentiel de réchauffement planétaire (PRP – 100 ans) est relativement variable d’un fluide à l’autre.

Quelle est la réglementation applicable?

  • Décret royal 138/2011, du 4 février 2011, portant approbation du règlement de sécurité sur les installations frigorifiques et leurs instructions techniques complémentaires.
  • Décret royal 1042/2013, du 27 décembre 2013, portant approbation du règlement relatif à la taxe sur les gaz à effet de serre fluorés.
  • Loi 6/2018, du 3 juillet 2018, relative aux budgets généraux de l’État pour l’année 2018 (article 85, modification du règlement précédent).
  • Règlement (UE) no 517/2014 du Parlement européen et du Conseil, du 16 avril 2014, relatif aux gaz à effet de serre fluorés (règlement F-Gaz).
  • Décret royal 115/2017, du 17 février 2017. Portant réglementation de la commercialisation et manipulation des gaz fluorés et des équipements fonctionnant avec ces derniers, et légiférant sur la certification des professionnels qui les utilisent en établissant des exigences techniques pour les installations au sein desquelles des activités émettant des gaz fluorés sont menées.

Notre objectif

INTARCON mise actuellement sur l’emploi de fluides frigorigènes naturels à faible PRP : le propane (R-290) dans les équipements commerciaux et les refroidisseurs, le CO2 (R-744) pour les systèmes centralisés de réfrigération commerciale à détente directe et le R-152a pour les unités de refroidissement au glycol à haute efficacité, sans oublier l’intérêt porté au mélange de R-744 et de R-290 utilisé dans les systèmes centralisés de réfrigération commerciale installés dans les climats chauds. INTARCON développement parallèlement des systèmes indirects à haute efficacité fonctionnant à l’ammoniac (R-717).

 


CTA-Solicitar-Asesoría_FR

Partager cette publication