F-Gas ou l’interdition des gases fluorés

En avril dernier, le Parlement Européen a adopté la norme F-Gaz concernant l’interdiction des gaz fluorés. La nouvelle normative établie un délai d’interdiction des actuels gaz réfrigérants.

En pratique l’actuel R404A cessera de fonctionner en 2020 pour les nouveaux équipements et installations dans l’Union Européenne, et à partir de cette date, non plus le rechargement des installations de plus de 10kgs de R404A.

F-gas phase downLes fabricants des gaz réfrigérants ont déjà lancé tout un éventail des mélanges de HFCs alternatives au R404A, tels que le R407A, R422, etc., tout eux avec les dénominations commerciales correspondantes. La seul vertu de ceux cocktails de réfrigérants est ce d’avoir un effet de serre un peu inférieur, avec un facteur PCA du 2000 devant ce du R404A, autour des 3700. En revanche, tout eux entrainent une dangereuse haute température de déchargement qui engagent s’utilisation dans les applications à froid négatif sans la prudence nécessaire.

Par contre, et concernant le froid positif, il s’avère un retour du secteur vers le R134A comme la meilleur option devant les précédemment mentionnées cocktails substitutifs du R404A. En tout cas, à partir de 2022, la nouvelle normative F-Gaz établie aussi l’interdiction de la presque totalité des HFCs pour l’ameublement frigorifique et pour les installations centralisés de plus de 40Kw

Il existe toutefois une exception sur la rédaction de la F-Gaz, qui laisse une porte ouverte à la pénétration du CO2 pour la production de froid négatif en cascade, avec un cycle de R134A pour température positive. Seulement parmi ces cas-là, la F-Gaz permet de continuer à utiliser le R134A dans les installations centralisées sans limitation de puissance

Il n’existe pas encore une date de durabilité pour l’utilisation du R134A ni pour les nouvelles mélanges de réfrigérants (R407A, R407F …) dans les équipements de réfrigérations, ou des petites installations centralisés de moins de 40kW. Bien que l’on puisse s’attendre à ce que les législateurs européens n’ont pas à se contenter de l’actuelle F-Gaz et ils introduiront des futures interdictions, tout semble que ces faits et mesures n’arriveront qu’après une quinzaine années. Heureusement pour le R134A, il s’avère d’avoir plusieurs possibilités de compter avec une alternative « écologique » définitif. Les réfrigérants basés en hydrofluoro-olefines ou HFOs se semblent des bons candidats.

En fin, quant à types de réfrigérants, l’incertitude règne dans le futur du secteur de la réfrigération. Dans ce contexte, le R134A et les fluides de transport tel que l’eau glycolée, se semblent comme les options les plus conservatrices, et le R407A comme le réfrigérant alternatif au R404A, cette option la moins risquée.

Résolution du Parlement Européen concernant la F-Gas norme

Laisser un commentaire